L’ossuaire des navires perdus d’Abu Nuhas

De forme triangulaire le plateau corallien d’Abu nuhas fut le cauchemar des marins,
maintenant c’est le rêve des plongeurs amateurs d’épaves.

 

Sur une distance d’environ 1km c’est pas moins de 4 épaves qui peuvent être explorées dans une profondeur allant de quelques métres à une trentaine de métres. Les plongées sur le site ne sont proposées qu’à l’occasion de croisière plongée et c’est une exploration qui peut devenir difficile lorsque la météo est mauvaise.

Voici les 4 épaves que vous pourrez visiter si vous avez l’occasion de séjourner sur ce spot légèrement à l’écart du détroit de Gubal.

le CARNARTIC
c’est la plus ancienne des 4 épaves, elle git par 24 mètres de profondeur et elle date de septembre 1869, le Carnatic offre ses entrailles à la curiositée des plongeurs.

le GHIANNIS
Le 19 avril 1983 ce cargo de 100 m de long s’échoua sur le récif de Sha’ab abu Nuhas avec sa cargaison de bois de construction. Il restera à flot pendant 1 mois puis se brisera en deux.
Aujourd’hui l’épave peut être vue dans son intégralité en raison de la bonne visibilité de l’eau.

le CHRISOULA K
Ce cargo transportant une cargaison de tuiles et des matériaux de construction percuta le récif de Sha’ab abu Nuhas le 31 aout 1981. Maintenant il git sur le sable avec sa cargaison de tuile toujours en place. La salle des machines peut être visitée mais son exploration recommande une extreme prudence.

le KIMON
C’est chargé de 4500 tonnes de lentilles que le Kimon s’échoua le 12 décembre 1978. Un cargo croisant dans les parages répondit rapidement au signal de détresse et pu ainsi récupérer la totalité de l’équipage. Dans un premier temps l’épave reposa à une faible profondeur ce qui permit la plus grande partie de la cargaison. Puis elle s’échoua plus profondement.

 

 

 

Leave a Reply

 

 

 

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>